Une Dragonne au pays des Dragons

10 janvier 2013

Chose promis chose dûe

Tout d'abord, bonne année 2013 à toutes et à tous, je vous souhaite le meilleur, la crème de la crème, le top of the best, toussa toussa quoi !

La mienne commencera tout d'abord par mon emménagement à Sète-city-beach chez Eliel et elle continuera par un voyage au pays du Dragon : le Viêt-Nam ! Le départ est prévu de l'aéroport Roissy CDG le dimanche 20 janvier 2013. Retour le 7 mars 2013.

Ce blog me permettra de garder contact avec vous (surtout avec ceux qui n'ont pas facebook hein :) ) et surtout de vous faire partager ce voyage qui promet d'être magnifique et riche en émotions à travers les photos et les vidéos que je prendrai et posterai ici tout au long de mon séjour. J'ai hâte !

Le blog s'appelle "trăm phần trăm", ça signifie "Cent pour cent" en vietnamien, mais c'est aussi une expression que les vietnamiens utilisent souvent, lorsqu'ils trinquent par exemple. C'est la première expression vietnamienne que j'ai apprise, avec "đẹp tchai" (voulant dire "beau goss", merci Eliel :p).

 

J'essayerai de mettre le plus possible à jour ce blog, alors n'hésitez pas à intervenir et à commenter, ça me fera grandement plaisir, et en plus, ça me permettra d'avoir des nouvelles de vous :)

Bonne visite à tous, et à bientôt !

 

Posté par Adelitabass à 14:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 janvier 2013

Interro surprise

 

Allez hop ! Une petite révision du sujet s'impose avant le grand départ, et comme j'ai décidé de tout (oui tout !) partager avec vous, voici un post pour vous présenter brièvement le Viêt-Nam.

Carte d'identité

- Population : 91,5 millions d'habitants.
- Superficie : 331 690 km².
- Capitale : Hanoi.
- Langues : vietnamien, langues des ethnies minoritaires (khmer, cham, thaï, sedang, miao-yao, chinois), anglais, français.
- Sites classés au Patrimoine de l’Unesco : la baie d'Along, la cité impériale de Thang Long-Hanoï et les tombeaux de Huế, la vieille ville de Hội An, le sanctuaire de Mỹ Sơn, le parc national de Phong-Nha-Ke Bang et la citadelle de la dynastie Hồ.

indexVietnamwe

Drapeau vietnamien

 

Le Viêt-Nam se situe entre la Chine (au Nord), le Laos (au Nord-ouest), le Cambodge (au sud-ouest) et la mer de Chine (du nord-est au sud-est)



Économie

Après les années de guerre et les grandes difficultés économiques liées à l'embargo américain et à la bureaucratisation communiste fondée sur le modèle soviétique d'après 1975, l'économie du Vietnam s'est retrouvée à genoux. Le Vietnam est progressivement passé d'une économie socialiste planifiée à une libéralisation et une forme d'économie mixte, caractérisée par une croissance assez soutenue.
Les réformes entamées dans les années 1990 ont amené le pays sur les rails de l'économie de marché : réhabilitation de la libre entreprise, diminution du secteur public, encouragement des investissements étrangers,etc...
On assiste à un net recul de la pauvreté et à l'émergence d'une classe moyenne. À l'ombre de la grande Chine, le Vietnam a un but : devenir un acteur de la vie économique mondiale.
L'économie informelle (minuscules affaires familiales, les commerces ambulants) fournirait presque le tiers du PIB.

Droits de l'homme

Le pays se modernise, et les relations commerciales et diplomatiques se développent, mais ce qui ne bouge pas, ou presque, c'est la chape de plomb qui pèse sur la société civile et sur les minorités ethniques et religieuses. Les libertés d'expression et de réunion sont niées et toute forme d'opposition est muselée.

Argent, banques, change

La monnaie nationale est le đồng (Dg).
En 2012, 1 € valait environ 27 000 Dg (dôngs) et 1 US$ environ 20 000 Dg.

 

Achats / Souvenirs

 

Objets laqués et incrustés de nacre, nappes et autres broderies, boîtes et objets en cannelle, chapeaux coniques, Áo dài (tunique traditionnelle des Vietnamiennes), cuivres et bronzes, faïences, porcelaines, peintures sur soie, tableaux en soie, pièces de monnaie et billets de banque, tableaux et affiches...


Hébergement

Lors de la fête du Tết (nouvel an Vietnamien qui sera célébré le autour du 10 février cette année) et des vacances scolaires vietnamiennes, les prix augmentent. Heureusement, Jase nous hébergera au moins pendant le Têt car en plus des prix qui augmentent, il est très difficile de trouver où se loger car tous les hôtels sont pris d'assaut.

Les prix s'entendent pour une chambre double.
- Bon marché : jusqu'à 250 000 Dg (environ 10 €).
- Prix moyens : de 250 000 à 500 000 Dg (10 à 19 €).
- Plus chic : de 850 000 à 2 450 000 Dg (34 à 92 €).

Restauration

Les prix s'entendent pour un plat copieux ou un repas complet, sans boisson.
- Prix moyens : de 50 000 Dg à 120 000 Dg (2 à 5 €).
- De prix moyens à plus chic : de 120 000 à 250 000 Dg (5 à 10 €).


Cuisine

La cuisine vietnamienne a beaucoup de qualités : elle est fine et légère, diététique, vraiment pas chère et très variée.
Un ingrédient fondamental sépare définitivement les cuisines vietnamienne et chinoise : c'est le nước mắm (sauce brunâtre obtenue par la fermentation de poissons salés)

Il existe trois sortes de riz : le riz normal, le riz gluant, et enfin le riz parfumé reconnaissable à ses longs grains.


Quelques plats traditionnels :

- Nem : une des spécialités du Vietnam.
- Bánh cuốn : appelé aussi « ravioli vietnamien ». Il est fait à partir d'une pâte de riz cuite à la vapeur, farcie de porc haché et de morceaux de champignon noir.
- Chả cá : une des plus fameuses spécialités du Nord. Un filet de poisson frit et non grillé, servi avec des vermicelles de riz, des herbes aromatiques, des cacahuètes grillées.
- Ốc nhồi : farce à base d'escargots, enveloppé dans une feuille de gingembre, et cuite à la vapeur dans une coquille.
- Chạo tôm : bâtons de canne à sucre enrobés d'une pâte de crevette, toujours grillés.
- Canh chua : soupe de poisson et de légumes à la saveur aigre-douce en raison des tamarins (fruits du tamarinier) que l'on y met pour la cuisson.
- Soupe Phở : un des plats les plus courants, une soupe aux nouilles et à la viande, originaire du Nord.
- Bánh bao : brioche cuite à la vapeur, farcie de viande de porc, d'oignons, de champignons parfumés.
- Chè : dessert sucré, confectionné à partir d'ingrédients très variés : haricots blancs, maïs ou même patates douces. Le tout est arrosé de lait de noix de coco.
 
Sans oublier les nombreux fruits frais !
Les vietnamiens raffooooolent de coriandre et persil et il parait qu'ils en mettent presque partout ! Mais leur cuisine est tellement variée que je trouverai bien mon bonheur !
 

le kok-restaurant vietnamien paris-avenue de choisy 75013-soupe pho  La célèbre soupe Pho

Boissons :

Le thé est la boisson nationale. Souvent gratuit dans les restos ou à un prix dérisoire. Le plus répandu est un thé vert. La bière est aussi très populaire. Les marques locales les plus connues sont la bia hơi, la Saigon Beer, la Tiger Beer, la 333 (Ba-ba-ba) ou la Bivina sont les plus connues. Quant au café, il est de plus en plus répandue, sous forme de café filtre. Il est parfois difficile à boire tant il est fort. Le café produit au Vietnam est du robusta.

 

Architecture

L'architecture vietnamienne fut portée par plusieurs parrains qui l'influencèrent : Chinois au nord, Indiens et Khmers au sud. C'est d'abord dans le tracé des villes, les palais, temples, tombeaux impériaux et maisons communales qu'on découvre l'architecture vietnamienne traditionnelle.
Villes, tombeaux, palais étaient dessinés suivant des critères astrologiques et géographiques très précis.
Résultat : une fusion, une harmonie avec la nature tout à fait exceptionnelle, s'alliant au charme du site et au mystère de tous ces calculs et paramètres...

La rencontre avec le bouddhisme permit à l'architecture vietnamienne de s'enrichir et de se détacher de l'influence chinoise.

L'architecture rurale fait appel aux matériaux naturels : bois, bambou, palme, chaume de riz. Elle exprime deux influences : sur pilotis, c'est proche du style thaï ; de plain-pied, on est plus proche du style chinois.
Quant à l'architecture moderne, elle se distingue par le style colonial français aux réminiscences néoclassiques haussmanniennes, Art déco ou style villas de Cabourg.

Pagode-Vinh-Nghiem-f8528Pagode vietnamienne

Géographie

On dit que le Vietnam a la forme d'un dragon... Il fait également penser à un « S », avec deux grandes plaines au nord et au sud et un isthme au centre. Les deux grandes zones cultivées parsemées de rizières sont le delta du fleuve Rouge au nord, et le delta du Mékong au sud. De l'extrémité nord à l'extrémité sud, il y a environ 1 600 km à vol d'oiseau.
Le Vietnam est couvert pour les trois quarts de montagnes et de collines.

Les Vietnamiens distinguent trois grandes zones géographiques : le Bắc Bộ (Nord), le Trung Bộ (Centre) et le Nam Bộ (Sud).

Comme bien souvent, c'est la géographie qui a déterminé la répartition des populations. Ainsi, on trouve l'ethnie majoritaire (les Viet) dans les rizières, tandis que les nombreuses ethnies minoritaires sont essentiellement réparties dans les reliefs montagneux du Nord, du Nord-Ouest et du Centre. Les îles sont situées à proximité du littoral.

Climat

Situé dans la zone des moussons, le Vietnam bénéficie d'un climat chaud et humide, du nord au sud. Une « frontière » climatique semble cependant se situer dans les environs de Đà Nẵng. Ainsi « l'hiver » n'existe qu'au nord, au-delà du célèbre col des Nuage, tandis qu'au sud, il fait quasiment toujours chaud.

Météo pendant notre voyage :

Au nord :

de novembre à fin avril-début mai, c'est l'hiver vietnamien. Il ne fait jamais chaud, il peut même faire un peu frais. Le temps est souvent gris et brumeux, avec des pluies occasionnelles. La température peut atteindre 15 à 20 °C dans la journée et tomber à moins de 10 °C la nuit. De février à mars, en fin de soirée, on peut cependant connaître de belles éclaircies.

Au centre :

Il pleut beaucoup de novembre à fin janvier. Mais le temps pluvieux de janvier s'améliore à mesure que la fête du Tết se rapproche (changement de lune vers le 10 février). La meilleure période est de février à mai.
Le microclimat de Nha Trang : cette localité est réputée pour être la ville la plus agréable du Vietnam sur le plan climatique.

Au sud :

La meilleure période est de décembre à avril (et ça tombe très très bien !) c'est la période sèche et ensoleillée. Février est le mois où il pleut le moins de l'année. Mars et avril sont les mois les plus chauds, avec une moyenne de 34 à 35 °C.

Décalage horaire

Il y a 6h de décalage - en plus - entre le Vietnam et le méridien de Greenwich. Plus concrètement, s'il est 12h à Paris, à Hồ Chí Minh-Ville et Hanoi il est 18h en hiver et 17h en été.


Hébergement Vietnam

Il est très facile de se loger au Viêt-Nam et ce n'est pas la peine de réserver, sauf peut être en période du Têt et des vacances scolaires. Il y a des hôtels partout, pour toutes les budgets et tous les conforts. En voici quelques uns :

Camping : Le camping n'est ni autorisé, ni interdit, ni conseillé, ni déconseillé ; il est quasi inexistant !

Logement chez l'habitant : Il est possible de dormir chez l'habitant à l'occasion de trecks et de randonnées par exemple, notamment dans le nord du pays chez des minorités ethniques, à condition d'avoir dune autorisation de la police. À Hồ Chí Minh-Ville, il existe des sortes de pensions ont éclos dans les ruelles les plus étroites. Ce sont bel et bien des chambres chez l'habitant. Les tarifs sont sensiblement moins chers que ceux des mini-hôtels.

J'espère que nous aurons l'occasion de tester cette pratique, notamment lors de notre séjour dans le Nord du pays (à Sa Pa & Lào Cai par exemple) non pas pour le prix, mais pour le contact avec les gens et la découverte d'un mode de vie différent du nôtre.

Les mini-hôtels (privés) : C'est la solution la plus répandue. Ces mini-hôtels proposent des chambres à des prix très raisonnables, variant selon la ville, le confort et l'emplacement : de 150 000 Dg (6 €) la nuit pour deux, à 600 000 Dg (environ 23 €) dans les endroits les plus touristiques. Généralement, les chambres sont bien équipées (salle de bain privée, TV satellite, air conditionné de plus en plus fréquent, savon, serviettes, draps, … etc) et fonctionnelles.

Nous allons surtout utiliser ce type d'hébergement lors de notre séjour.

Les hôtels de charme : Cette catégorie se développe lentement. On arrive vite dans des prix élevés, mais tout cela est en évolution. Les prix varient de 30 euros la nuit pour 2 à 90 euros.
C'est peut-être à Hội An que l'on trouve le modèle des hôtels de charme vietnamiens à prix sages.

Les jonques-hôtels : Le mode d'hébergement le plus courant dans la baie d'Along, où les agences de voyage en relation avec les grandes compagnies proposent des croisières de 1 nuit + 2 jours à bord de jonques équipées comme des hôtels flottants. On en trouve de tous les styles, de toutes les tailles, de tous les niveaux de confort, et à tous les prix.

Il est bien sûr prévu que nous passions au moins une nuit sur une jonque.

Les autres grands hôtels (chaînes) : Les grandes compagnies internationales comme le groupe hôtelier français Accor sont implantées au Vietnam. Vous y trouverez donc les chaînes de luxe les plus connues et quelques autres, asiatiques ou américaines. Leurs tarifs sont souvent assez bas par rapport aux prix pratiqués en Europe.

Non merci !

 

7_113_vietnam1_055_H134840_L     

Jonque sur la Baie d'Halong


Santé et sécurité Vietnam

Le paludisme

Le paludisme vietnamien, certes redoutable, est présent seulement dans des zones restreintes : il n'y a pas de paludisme dans les grandes villes, ni dans les villes côtières touristiques, ni dans les plaines de rizières, ni dans la région des Hauts Plateaux de Dalat. Ce n'est donc que très exceptionnellement que le voyageur sera confronté au problème de paludisme.
Beaucoup m'ont déconseillé de faire le traitement antipaludéen car il est long, et il peut engendré beaucoup d'effets secondaires. J'ai donc décidé de ne pas le suivre, et de bien réfléchir au programme et aux lieux que nous voulons visité.


L'alimentation et l'eau

Il faut éviter, autant que faire se peut, les crudités, les viandes mal cuites (très rares dans la cuisine vietnamienne), le lait et ses dérivés, et surtout les coquillages. Les fruits et légumes peuvent être consommés s'ils ont été pelés, lavés ou cuits, ce qui laisse pas mal de marge. Les fritures (nems, calamars, poulpes...) ne posent pas de problème. Enfin, n'hésitez pas à consommer, sans modération, la soupe traditionnelle, le phở, vendue partout sur les trottoirs.

Pour l'eau, il ne faut pas faire aveuglément confiance à la notion d'encapsulage. Dans les grands hôtels et restos, en revanche, on peut avoir confiance. L'eau du robinet n'est pas potable au Viêt-Nam, sauf lorsqu'elle est chauffé.

En cas de problème de santé grave

En dehors des grandes villes, telles que Hanoi et HCMV, Il faut consulter un médecin dans un hôpital. La prise en charge est en principe rapide et le prix de la consultation est modeste. Sinon, les très grands hôtels proposent le plus souvent une liste de médecins souvent polyglottes.

Il existe également l'hôpital franco-vietnamien à Hồ Chí Minh-Ville ou le Centre médical international à Hồ Chí Minh-Ville pour les problèmes plus graves.

Dangers et enquiquinements

Sécurité

Il y a fort peu de problèmes de sécurité au Vietnam, à part les pickpockets dans certains quartiers de Hồ Chí Minh-Ville et quelques cas de vols à la tire dans certains endroits très touristiques. Il n'y a donc que là que se développe une petite délinquance.

Il n'y a donc pas beaucoup de soucis à se faire !

Bruit, pollution

Le bruit est présent dans les grandes villes car la circulation des deux roues y est de plus en plus importante. Ce bourdonnement incessant (il se calme la nuit) s'accompagne de pollution. Les karaokés de nuit aussi peuvent être une source de nuisance sonore. Ils démarrent dans certaines régions à 7h... (huhuhu !)

Sollicitations / Arnaques

Le visiteur est souvent sollicité, avec insistance mais sans agressivité. Sachez refuser calmement. Et n'oubliez pas que pour beaucoup de gens, il en va de leur survie.

Outre les petites arnaques courantes dans les secteurs touristiques (prix volontairement gonflés), et cela arrive dans tous les pays du monde, le Vietnam n'est pas un pays qui cherche à tromper les visiteurs.

 

Religions et croyances

En voici les principales :

- Le culte des ancêtres : la plus vieille pratique religieuse du Vietnam, antérieure au bouddhisme. Les Vietnamiens considèrent que les âmes de leurs parents survivent après leur mort et qu'elles protègent leurs descendants.
- Le bouddhisme vietnamien : de loin la première religion du Vietnam. Malgré leur pacifisme et leur hostilité au gouvernement de l'époque, beaucoup de bonzes ont été arrêtés et déportés dans des camps de « rééducation » après la victoire communiste de 1975. Plusieurs bonzes sont toujours enfermés de nos jours. La répression continue, même si elle s'est adoucie depuis l'ouverture du pays en 1992...
- Le confucianisme : inventé par Confucius (551-479 av. J.-C.), le confucianisme ne se préoccupe pas des origines du monde, mais il édicte un code moral fondé sur 5 vertus : l'humanisme, l'équité, l'urbanité, l'intelligence et l'honnêteté.
- Lao-tseu, le Tao et la religion taoïste : c'est d'abord une très belle leçon de sagesse orientale. Cette pratique repose sur l'harmonie entre l'homme et l'ordre universel. Le monde est régi par deux principes contradictoires complémentaires : le yin et le yang.
- Le christianisme : Depuis 1975, les catholiques vivent en liberté surveillée. Le culte est autorisé. Mais les messes et les ordinations sont soumises à l'autorisation du gouvernement.
- L'islam : toute petite communauté musulmane, concentrée à HCMV et dans le delta du Mékong. Ils ne prient que le vendredi, observent le jeûne du ramadan seulement 3 jours au lieu de 1 mois, et ils peuvent boire de l'alcool !



J'espère que vous aurez pris autant de plaisir que moi à découvrir ce pays qui regorge de trésors, de beauté, et de gentillesse.

 

Source : www.routard.com

Posté par Adelitabass à 15:16 - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 janvier 2013

In my suitcase

Après l'article bien balèze d'hier sur le guide du Viêt-Nam, voici un post plus léger parlant cette fois-ci du contenu de ma valise.. Car oui, le départ approche de plus en plus (jusque là tout va bien..), et forcément la corvée valise aussi...

Voici un petit aperçu de ce qu'il y aura à l'intérieur :

 

SAM_1202

Le passeport et la lettre d'abrobation qui nous permettront de récupérer le précieux visa à notre arrivée à l'aéroport d'Ho Chi Minh Ville.

 

 SAM_1190

Tout le nécessaire pour ne pas finir avec un torticolis, un problème de circulation sanguine (même si c'est déjà fait) ou un rhume après 13 heures de vol : un cousin gonflable (merci la famille !), des bas de contention (merci ma soeur !) et une petite couverture (merci American Airlines et mon sac à main assez grand !). Mais aussi sudoku, ipod, livres, magasines, ...etc.

 


SAM_1180

"Se débrouiller en Vietnamien en 12 heures", avec CD inclus ! Bon on a fait qu'une heure pour l'instant, et à partir "Oui", "Non" et connaître la prononciation de certaines voyelles, c'est pas gagné mais on y croit ! J'embarque bien évidement mon guide du Petit Futé et un livre sur le Viêt-Nam.

 

 
SAM_1186

Mon carnet de voyage ! avec tout le nécessaire pour écrire, colorier, gribouiller, coller, agrafer, trouer, gommer, couper, ... Bref tout ce qu'il faut pour garder un maximum de souvenirs de ce voyage.

 


2013-01-11 10Mon appareil photo numérique. Objet indispensable pour immortaliser chaque moment du séjour et vous les faire partager.

 

 

SAM_1203Mais aussi mon nouvel ami le Netbook, acheté 70 euros sur intenet il ne risquera pas grand chose pendant le voyage

 

 

SAM_1183Parce que ça serait bête de se perdre quand même....

 

 

SAM_1191La trousse à pharmacie, avec beaucoup (oui beaucoup) d'antimoustique et de pansements pour mes petits pieds fragiles.

 

 

Plateau-de-fromages-et-charcuterie Oui alors ça en fait ce n'est pas pour moi (et encore moins pour Eliel..) mais pour Jase qui va nous accueillir chez lui pour quelques jours. Il rafole de charcuteries et fromages français.

 

 

SAM_1199La panoplie de la parfaite pin'up estivale ! Et là je vous entends déjà râler devant votre ordinateur en ce samedi plus que frais.

 

37348_10150218678840187_2817167_nEt le meilleur pour la fin, la crème de la crème mais aussi la dernière chose que je risque d'oublier : Eliel !

Posté par Adelitabass à 11:42 - Commentaires [6] - Permalien [#]

17 janvier 2013

Paris mon amour

France

Mardi matin, après avoir finalement bouclé ma valise (et en avoir oublié la moitié... heureusement qu'Eliel arrivait après...), me voici partie pour passer quelques jours à Paris avant le grand départ.

IMG_2707

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le train, c'est un défilé de paysages enneigés qui se présentent à moi, le spectacle est magnifique mais il me rappelle à quelle point j'ai hâte d'arriver au Viêt-Nam pour me mettre au chaud (oui parce qu'il fait chaud au Viêt-Nam, très chaud !)

IMG_2719 IMG_2722IMG_2771

Il fait super froid à Paris pour la petite sudiste que je suis, et me voilà partie pour la tournée des canapés. Ca commence sur celui de Faustine et Hugo et leurs 4 bébés chats, puis celui de Caroline et Simon, pour finir sur celui de Agathe et Gaetan.


J-1, au programme aujourd'hui : derniers achats, photos d'identités pour le visa, check in et impression du boarding pass, et bouclage de la valise...

IMG_2770

 ... Pour ça il faudra négocier avec la petite Dragonne très curieuse qui a préféré vérifier le contenu de ma valise, au cas où.

 

Posté par Adelitabass à 14:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]