Le lendemain matin, après s'être réveillés en panique à 7 heures du matin au lieu de 6, nous voilà en train de courir à la station de bus pour attraper celui qui devait nous ramener à Phnom Penh. Nous avons décidé d'y passer une nuit avant de retourner à Saigon pour visiter le palais royal avec la pagode d'argent et aussi pour faire un break et éviter les 12h de bus d'un coup.

Le bus est parti à 7h30 comme prévu et le trajet aura duré 6h comme prévu (tout va bien !)

 Après avoir posé nos sac à l'hôtel, nous avons rejoins un ami de Hanoi, venu lui aussi passer quelques jours au Cambodge, devant le Palais Royal qui est l'un des rares sites touristiques de Phnom Penh. Le palais servait de résidence au roi du Cambodge et son site est composé de plusieurs pagodes et autres édifices religieux, autant vous dire que c'est immense et magnifique ! (voir l'album photo "Cambodge - Palais Royal de Phnom Penh).

Il était déjà 16h15 et le palais fermait ses portes 45 min plus tard, nous avons dû accélérer le pas. Nous avons commencé notre visite par la salle du trône qui se situe au centre du Palais Royal. La salle est immense et magnifiquement décorée mais il est interdit de rentrer ou de prendre des photos. Aujourd'hui, Il n’est utilisé que pour les cérémonies importantes et bien sûr pour le couronnement des monarques.

Nous sommes ensuite allés voir cette fameuse pagode d'agent (Wat Preah Keo) qui est autant somptueuse de l'extérieur que de l'intérieur.  Son sol est composé de 5000 dalles d'argent pesant 1kg chacune mais ce n'est pas le plus impressionnant car le sol est en majorité recouvert de tapis pour le préserver. La pagode renferme également une impressionnante collection de statuettes de bouddha dont le célèbre Bouddha d’émeraude (qui serait en cristal de Baccarat), mais aussi un bouddha d’or grandeur nature de 90 kilos orné de 9584 diamants (dont un de 25 carats, rien que ça..) des bouddha d’argent, de bronze, de marbre… En veux-tu en voilà !

Il était déjà l'heure de quitter les lieux, nous sommes donc allés au bord du fleuve Tonlé Sap (un des bras du célèbre Mekong). Il y a beaucoup d'animations et les cambodgiens aiment s'y retrouver pour partager tout un tas de rituels religieux : des enfants déposaient des objets dorés ou des colliers de fleurs blanches sur le fleuve (impossible d'en connaître la signification), d'autres priaient en faisant des offrandes d'encens dans le sanctuaire qui était juste a côté de nous.  Nous avons également pu assister au rituel du lâché d'oiseaux qui consiste à acheter une cage avec des oiseaux pour leur rendre la liberté, il parait que ça porte bonheur, mais il paraît aussi qu'ils sont dressés pour revenir dans leur cage... Malins ces cambodgiens !.

Le lendemain matin, retour à Saigon. Je suis un peu triste de quitter si tôt le Cambodge car il y avait tellement de choses à découvrir encore. Notre bus a quitté Phnom Penh à 10h et le passage à la frontière s'est passé sans encombres. Le trajet aura duré 6h comme prévu et le bus nous a déposé à Pham Ngu Lao (quartier des backpackers de Saigon).

Le soir, nous avons rejoint Jase et ses amis philippins musiciens pour un restau et qu'est ce que ça fait du bien de retrouver les Banh Xeo ! On mange quand même beaucoup mieux au Vietnam. Puis nous avons passé la soirée à Pham Ngu Lao, là où mon iPhone a subitement disparu... Heureux à celui qui vient de récupérer 4 mois de salaires vietnamiens grâce à mon téléphone... On va prendre ça comme bonne action :)

 

Nous ne sommes restés que 2 jours à Saigon, c'était juste histoire de faire une pause après les longues journées de marche à Angkor et avant de repartir pour Nha Trang sur la côte est.