Le 4 février, nous avons pris l'avion pour nous rendre sur l'ile Phu Quoc depuis Ho Chi Minh City où nous y avons passé 3 jours après être allés à Hanoï. Nous étions avec notre groupe d'amis. L'île Phu Quoc est la plus grande île du Vietnam, sa superficie est de 585 km² avec une longueur de 50 km du nord au sud et une largeur maximale de 20 km. Elle compte 84 000 habitants. L'île se situe à 10km au sud du Cambodge. L'île a été l'objet de nombreux conflits entre le Cambodge et le Vietnam mais elle est devenue définitivement vietnamienne au XVIIIème siècle.

karte-6-1015Sans titre

 

Le trajet en avion ne dure que 45 min depuis HCMC. Nous avions reservé notre première nuit dans un suberbe resort en bord de plage à quelques kilomètres de Duong Dong qui est la ville principale de l'île et qui se situe sur la côte ouest. L'occasion donc d'en profiter pour se reposer ! Nous avons eu le droit à une vue magnifique et à une mer aux eaux transparentes. Le temps était également avec nous, il a fait très très beau et chaud pendant tout notre séjour. Nous avons loué des scooters dès notre arrivée sur l'île.

Pour manger, aucun problème ! Il y a plein de restaurants sur l'île et à Duong Dong, il y a un marché nocturne de poissons ouvert 7 jours sur 7. Ce qui est super c'est que l'on peut choisir notre poisson ou nos fruits de mer et on a juste à s'asseoir et à déguster ! Le poisson est péché le jour même, il est souvent encore vivant dans des aquariums. Prix de la langouste entière : 23euros si elle est morte et 35euros si elle est vivante. Nous avons mangé là les 3 soirs tellement que c'était bon et qu'on s'est régalé.


Le lendemain, après avoir profité une dernière fois de la plage et de la piscine de notre resort avec nos amis, nous avons déménagé pour un plus petit, avec des petites maisonnettes trop mignonnes au bord de la piscine et au milieu de la végétation. Nous sommes ensuite partis tous ensemble faire une grande balade en scooter le long de la côte ouest qui borde le golf de la Thailande. La plupart des routes sont encore en terre mais l'île est en pleine expansion et ne cesse d'évoluer. Certains habitants n'ont pas encore l'électricité chez eux et l'aéroport dans lequel nous avons atterrit n'a ouvert qu'en 2013. (il y en avait un autre avant qui était beaucoup plus petit et vétuste).

Le lendemain, nous avions réservé un tour avec guide et chauffeur pour nous faire visiter tout le nord de l'île. La visite a duré toute la journée et s'est déroulé en plusieurs étapes :

- La ferme à huîtres perlières : il parait que la qualité des perles de Phu Quoc est parmi la meilleure de la planète. La visite fut très courte, 20 min montre en main. La projection d'un documentaire nous a expliqué qu'en fait tout (ou presque) était artificiel : lorsque l'huitre a 2-3 ans, on greffe une petite bille (parfois fabriqué à partir de coquille de moules) dans sa chair. La bille va peu à peu être recouverte par la nacre de l'huitre et disparaitre. La culture est difficile car sur les trente pour cent de greffons donnant une perle utilisable, seul un pour cent font des perles parfaites.

- Deuxième étape : la fabrique de Nuoc Mam : Phu Quoc a la réputation de fabriquer le meilleur Nuoc Mam du Vietnam et fabrique ainsi 6 000 000 de litres par an. C'est une sorte de grand cru du nuoc mam qui est une appellation d'origine contrôlée. La visite fut courte à cause de l'odeur qui n'est pas forcément désagréable mais très très forte ! Le nuoc mam est obtenu par macération dans des grands tonneaux en bois, de poissons dans une saumure pendant 12 mois. Le meilleur nuoc mam est fait avec de l'anchois. Ce condiment est incontournable dans tous les repas vietnamiens. Nous avons également eu le droit à le petite dégustation, au Vietnam le nuoc mam est beaucoup plus fort que celui que l'on peut trouver en France car ce dernier est dilué.

- Ensuite direction la culture du poivre : Le Vietnam est l'un des plus gros importateurs mondiaux de poivre. Nous avons appris qu'il n'existait en fait qu'une seule et même variété de poivre dans le monde entier, et que sa couleur dépendait uniquement du stade de sa récolte et du type de sa préparation :

  • le vert est obtenu par la conservation humide de baies immatures, il se commercialise et se conserve dans le vinaigre.
  • le noir est obtenu à partir de baies parvenues presque à maturité, fermentées puis séchées ;
  • le rouge est la baie de poivre arrivée à pleine maturité ;
  • le blanc est constitué de baies mûres débarrassées de leur peau lorsque le poivre est arrivé à maturité
  • le gris est du poivre noir moulu, c'est pour cela qu'on ne le trouve qu'en poudre. C'est le mélange de la peau noire et du cœur blanc qui donne cette couleur grise particulière.

Voilà vous savez tout sur le poivre !

- Nous sommes ensuite montés tout au nord de l'île sur une plage magnifique avec des bateaux de pécheurs amarrés sur l'eau pour contempler une magnifique vue sur le Cambodge qui se situait qu'à 10 km de nous.

- Prochaine étape, une forêt créée en partie par l'homme. Le guide nous a expliqué qu'il existe sur l'île une forêt encore plus grande et belle mais qu'elle a été prise d'assault par l'armée pour protéger l'île. Il n'est pas possible de visiter cette forêt vierge et pour préserver la faune et la flore, les habitants se sont ainsi consacrés à l'autre forêt (celle que nous avons visité).  

- Après, nous sommes descendus le long de la côte ouest pour s'arrêter sur une plage magnifique pour manger. Le repas était compris dans le tour et on nous a servi plein de spécialités de l'île, composées pour la plupart de fruits de mer, et le célèbre Hot pot vietnamien : servi sur un réchaud dans une grande casserole avec un bouillon, c'est à nous de faire cuire notre poisson et nos fruits de mer dedans. C'est super bon !

- Il était ensuite temps de rentrer et nous nous sommes arrêtés en route sur un pont pour voir la rivière Duong Dong.

Fin de la visite. Nous nous sommes donc précipités sur la plage pour contempler le coucher de soleil, le dernier sur l'île Phu Quoc. Le lendemain, nous sommes retournés à HCMC.

 

Prochain post ce soir ou demain sur le Têt, nouvel an vietnamien.  Promis !